Les images épiques inspirées par Blizzard de Dmitriy « Tamplier »

Les images épiques inspirées par Blizzard de Dmitriy « Tamplier »

Depuis des années, de nombreux artistes ont élaboré d’impressionnantes créations graphiques inspirées par les univers des jeux Blizzard. L’année dernière, en mars et en avril, des centaines de ces talentueux graphistes ont également proposé des images pour le concours « Portrait d’un champion » de Diablo III, et quelques élus ont été désignés vainqueurs. Nous avons voulu reprendre contact avec l’un des gagnants du concours dont les images inspirées par Blizzard continuent régulièrement de nous enchanter et de nous stupéfier.


« Auriel, archange de l'espoir »


Parmi les œuvres de Dmitriy « Tamplier » Prozorov figurent des portraits de personnages des premières heures de l’histoire de Warcraft, tout comme des dessins de héros et méchants des mondes de StarCraft ou Diablo. Au fil des années, c’est presque quarante œuvres inspirées de l’univers de Blizzard qu’il a créées, et nous l’avons recontacté pour en savoir plus sur lui et sur son art.

« Grom HellScream »

Q. Depuis combien de temps dessines-tu ?

Au jardin d’enfant, j’ai découvert que dessiner m’intéressait beaucoup et plus tard, à l’école, j’ai commencé à me distinguer des autres élèves en arts plastiques. Plus récemment, en 2010, j’ai eu l’impression d’avoir acquis la maîtrise de mes techniques de graphisme sur ordinateur. Mes premières images ont commencé à apparaître à ce moment. Tout a commencé avec des copies [d’autres œuvres]. Avant ça, je ne pouvais que contempler les chefs-d’œuvre des autres et me demander comment il était possible d’arriver à de telles réalisations. J’ai donc dû beaucoup travailler avant de pouvoir commencer à dessiner mes propres créations. Ensuite, j’ai commencé à publier mon travail sur Internet.

Q. Ces dernières années, tu as créé des images inspirées de Blizzard extrêmement impressionnantes ! Lesquelles t’ont posé le plus de difficultés ?

Ça doit être celle qui s’appelle « Opposition ». Je suis spécialisé dans les portraits en général, mais pour celle-ci, l’un de mes buts était de représenter non seulement un personnage, mais la scène entière. Je voulais faire apparaître l’atmosphère et la dynamique de cette œuvre. De plus, j’avais beaucoup travaillé avec des teintes sombres, mais là j’ai décidé de m’éloigner des standards et essayé de créer une image vive. Il m’a fallu beaucoup d’efforts pour finir par arriver au résultat souhaité.

« Opposition » - Découvrez son making-of en vidéo sur YouTube

Q. Quelle est ta création préférée ?

C’est très difficile à dire. Quand je termine un dessin, il devient mon préféré presque à chaque fois (il y a bien sûr de rares exceptions). Et c’est le cas actuellement. L’œuvre que je préfère actuellement est une que j’ai terminée dernièrement, « Maiev Chantelombre ». Je continue à progresser techniquement à chacune de mes images, donc je suis persuadé que dès que j’aurai terminé la prochaine, elle deviendra ma nouvelle favorite.

« Maiev Chantelombre »

Q. Tu as aussi été l’un des gagnants de notre concours « Portrait d’un champion » pour Diablo III. Quelles ont été tes inspirations pour la création de ton barbare, et combien de temps t’a-t-il fallu ?

Oui… J’ai un souvenir particulier associé à ce dessin. Je crois qu’aucune autre œuvre ne m’a jamais demandé autant d’efforts que « Victorieux ». Il a fallu que je commence à travailler dessus environ un mois avant la date limite d’envoi des candidatures. Je me rappelle même avoir dû demander à mes clients de reporter la livraison de leurs commandes. Je leur ai expliqué que je participais à un concours très important et ils m’ont tous encouragé, ils m’ont dit que ce genre d’évènement était très important et m’ont souhaité bonne chance.

J’ai mis longtemps à trouver l’idée derrière l’image. J’en ai essayé beaucoup de différentes et j’ai fini par décider que ce serait un barbare. Il m’a fallu environ deux semaines pour terminer, mais quand j’ai vu les dessins des autres participants j’ai compris combien d’autres excellents graphistes étaient engagés et qu’il fallait que je peaufine mon dessin encore plus.

« Victorieux »

Q. Combien de temps te faut-il en général pour créer une œuvre du début à la fin ?

Ça dépend. Des fois, ça peut être une heure, et d’autres, un mois ! Mais en général je termine en moins d’une semaine.

Ça varie aussi selon l’affection que j’ai pour mon sujet et selon ma charge de travail. Si je me souviens bien, mon œuvre la plus rapide a été terminée en deux heures, et la plus lente en à peu près deux mois. À chaque nouveau dessin, ça devient plus difficile et ça prend de plus en plus de temps.

« Jim Raynor » - Découvrez son making-of en vidéo « Faucheur » - Découvrez son making-of en vidéo

Q. Quels programmes utilises-tu pour créer tes œuvres ?

Depuis le début, j’ai toujours utilisé Adobe Photoshop CS3. Je le trouve parfaitement adapté pour moi. J’ai aussi essayé d’autres logiciels de graphisme, mais je ne les ai pas aimés. Certains de mes dessins ont cependant été réalisés sous SAI, qui a ses propres qualités.

« Impérius, archange de la Vaillance »

Q. Quelle est ton approche artistique pour la création d’une image ?

D’abord, je dois trouver l’idée de ce que je veux dessiner. Si ça n’est pas fait, il y a 80% de chances que mon image soit ratée. Il m’est souvent arrivé de devoir me forcer à dessiner quelque chose, et rien de bon n’en est jamais sorti. Avant, je devais aussi commencer par une ébauche avec quelques esquisses sur papier avant de pouvoir m’y mettre.

Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Je travaille dans le programme dès le début, et je modifie l’idée à la volée s’il y a quelque chose que je n’aime pas. Je n’ai presque plus jamais l’idée finale en tête, et je ne sais pas quel sera le résultat à la fin.

C’est une toute autre histoire si je veux enregistrer une vidéo de making-of. Là, il faut que je prévoie tout à l’avance, parce que les spectateurs verront chaque étape de la réalisation et essayeront d’en retirer quelque chose. Il faut donc qu’il n’y ait aucun échec dans l’approche.

Q. On sait que tu consacres beaucoup de temps et d’amour à la création de tes images épiques. Peux-tu nous parler d’un détail que tu aimes particulièrement dans l’une de tes œuvres ?

Ouiiiiii ! J’adore vraiment travailler minutieusement sur les petits détails et les reflets ! J’adore dessiner le métal ; j’en retire un plaisir particulier. Mais ce travail de détail minutieux est très chronophage. J’aime jouer avec l’éclairage et les ombres. C’est fantastique de voir tout le dessin changer, s’animer et prendre une troisième dimension une fois quelques effets de lumière ajoutés.

« Belle journée pour Lyndon »

Q. De quels autres artistes t’inspires-tu ?

J’ai toujours été impressionné par Wei Wang ! Il était et reste l’une de mes plus grandes influences. Quand j’ai commencé à apprendre les ficelles des arts graphiques, j’ai trouvé une grande inspiration dans son travail. J’ai aussi beaucoup de respect pour ce que font Andree Wallin, Daarken, David Rapoza et Cryptcrawler, et je suis tout ce qu’ils publient. J’espère pouvoir égaler leurs réalisations un jour, et peut-être même devenir encore meilleur.

Q. As-tu d’autres œuvres sur le thème de Diablo en cours ?

Pas actuellement. Mais ça ne veut pas dire que ça n’arrivera pas très bientôt ! L’inspiration vient toujours sans prévenir : je ne prévoie rien aujourd’hui, et je peux très bien commencer une œuvre demain et la terminer.

J’ai beaucoup d’idées, et je vais assurément continuer à dessiner autour de Diablo et des univers de Blizzard.

« Guerrier tauren » - Découvrez son making-of en vidéo « Sylvanas Coursevent » - Découvrez son making-of en vidéo

Q. Quels conseils et astuces aurais-tu à donner aux jeunes artistes en devenir, et particulièrement à ceux qui débutent ?

Il y a beaucoup d’informations sur Internet de nos jours, et elles peuvent vous permettre d’améliorer sensiblement votre technique. Il y a une chose importante à ne pas oublier : c’est votre technique à vous qui compte. Les gens me demandent souvent : « quelle est la meilleure tablette graphique ? » ou « quelle version de Photoshop est la plus pratique et quelles brosses faut-il utiliser ? » Débutez avec des outils simples et n’essayez pas de foncer à tout prix vers les technologies sophistiquées. Et quand vous commencerez à progresser dans votre technique, vous verrez vous-même ce qui vous convient le mieux.

Croyez en vous et en vos capacités ! Si vous avez des amis graphistes professionnels, essayez d’être à l’écoute de leurs conseils. Travaillez, développez votre technique et ne faites pas attention à ceux qui n’aiment pas vos œuvres.

« Kel'Thuzad » - Découvrez son making-of en vidéo sur YouTube

Vous trouverez d’autres œuvres impressionnantes de Tamplier dans sa galerie DeviantART. Quelles sont vos préférées ? Quels autres personnages de Blizzard aimeriez-vous le voir illustrer ? Dites-le-nous dans les commentaires.

Tags : Fan art

Chargement des commentaires...

Une erreur est survenue lors du chargement des commentaires.